1, 2, 3, 4, 5, 6 : du Louvre au Panthéon

Rubrique en cours de réalisation…

Ils doivent être bien rares, les Parisiens ayant arpenté la totalité des quelques 6290 artères de la capitale ! Jules Bénuchot en fait-il partie ? Nul ne saurait le dire. En tout cas, il a beaucoup usé ses souliers sur le macadam parisien.

Les rubriques qui suivent constituent un panorama non-exhaustif de quelques images (street-art, passants) captées au hasard des déambulations de l’auteur dans une ville qu’il a beaucoup parcourue depuis que ses pieds s’y sont posés, voilà une trentaine d’années. Et qui furent le sujet de deux autres romans, Le Massacre des Innocents (Folio policier) et Le voyage de monsieur Victor (Baleine). Elles feront l’objet d’une mise à jour, au fil du temps.

Création Aurélia Delacroix, rue Pelleport (20e)

1er (Louvre)

x

2e (Bourse)

 

xxx

Make earth (and moon) great again

3e (Temple)

4e (Hôtel de Ville)

Rue Rambuteau

Au 67 rue de la Verrerie, devant la maison natale d’Eugène Labiche, « sévissait » ce jour-là Kanu, alias le « hair cow-boy of Hollywood », visagiste-sculpteur, dont on se demande dans quel état ressortent les clientes de l’expérience (unique et douloureuse) qui consiste à se faire coiffer debout, tête penchée en avant pendant de longues minutes.

Y en a pas un sur cent, et pourtant ils existent !

Quittons à présent la rive droite pour la rive gauche…

Daguerréotype (1840).

5e (Panthéon)

La rue du Chat-qui-Pêche, à un jet de gargouille de Notre-Dame-de-Paris, est l’artère la plus étroite de Paris. C’est aussi là que démarre l’esprit Bénuchot.

Rue de la Clef. « La grenouille et le passe-muraille »
Rue Saint-Victor. « Le passe-muraille écoute aux murs »

6e (Luxembourg)

Est-ce parce qu’un jour, une heure durant, il crut qu’il avait perdu sa fille chérie Adèle dans les jardins du Luxembourg, alors qu’elle jouait paisiblement avec une gamine de son âge au bord du plan d’eau ? Toujours est-il que Jules Bénuchot ne fréquente guère le 6e arrondissement. Sauf pour se rendre au cimetière Montparnasse tout proche, dans le 14e arrondissement, par-delà Vavin et Notre-Dame-des-Champs.

 

Que transporte cette blanche Africaine…
… attendant le bus 48 sur le Boul’miche ?

 

 

 

 

 

 

 

 

À suivre :

  • 7, 8, 9, 10, 11 : des Invalides à République